Charlotte

Hello, aujourd’hui je vais vous pA14979.jpgarler d’un livre un peu spécial que j’ai lu dans le cadre de mon cours de français. Il s’agit de « Charlotte » de David Foenkinos !

L’auteur nous romance la vie de Charlotte Salomon, une artiste peintre juive née à Berlin en avril 1917, au coeur de la première guerre mondiale. Charlotte a grandi dans un contexte trouble d’entre guerre, le nazisme était alors en pleine croissance et la seconde guerre mondiale arrivait à grands pas. Ayant connu une succession de drames, la vie de Charlotte Salomon m’inspire avant tout courage et espoir. De l’espoir car cette biographie nous montre que peu importe la situation dans laquelle nous nous trouvons, il y a toujours quelque chose sur quoi faire reposer nos espérances. Ce récit sombre de la vie qu’a été celle de cette artiste à une époque où même l’art était à proscrire nous plonge dans un climat obscur, froid et humide, une climat dans lequel on espère ne jamais être immiscé mais surtout un climat qui a été la réalité de millards d’être humains il y a moins d’un siècle d’ici.

David Foenkinos nous présente son roman sous forme de vers ce qui pour moi, rend son récit encore pus solennel et ses mots plus intenses ! Ce choix de présentation rend la lecture plus rigide et plus sèche. Malgré tout, cela se fond parfaitement avec les dialogues et surtout l’humeur qu’inspire le livre.

Cette lecture est accessible à tout le monde. Aux passionnés comme aux amateurs car il se lit particulièrement vite par sa forme et par sa présentation.
Il est également intéressant de  savoir que le livre existe en forma illustré où nous pouvons admirer les toiles un peu particulières de cette artiste tout droit sortie des beaux-arts de Berlin. Cet endroit même où  celui qu’on nommait le führer a été refusé lors de l’examen d’entré quelques années au paravant. Une excellente lecture que je vous conseille où se mêlent amour, passion, art et exil.

NOTE PERSONELLE: 7/10
GENRE: Biographie romancée
AUTEUR: David Foenkinos
EDITIONS: Gallimard
PARUTION: 2014
PAGES: 256

La citation qui m’a marqué:
 » Il observe la jeune femme nue et offerte.

Telle une preuve giflée par la vie.
Il peut parler, rêver, chanter, écrire, créer, mourir,
Mais c’est le seul instant qui vaut la souffrance, 
Le vice sous l’apparence de l’innocence,
Le reste n’a aucune importance (…) « 

 

Quatrième de Couverture:

Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, peintre morte à vingt-six ans alors qu’elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d’une œuvre picturale autobiographique d’une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : « C’est toute ma vie.»

L’œuvre est un portrait saisissant d’une femme exceptionnelle, évocation d’un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d’une quête. Celle d’un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

« Vive les Fêtes » ☕️

Hello tout le monde,

16107816_10206501419334331_482650171_o-2
voilà mon tout premier article qui vous parle de thé! Car oui, j’en suis accro, j’en bois en toute occasion et il ne se passe pas un jour sans que je savoure cet exquis breuvage! Aujourd’hui pour accompagner ma lecture: musique classique, mignardises mais par dessus tout, un thé gourmand au nom évocateur que je dégusterais sans faim. « Vive les fêtes »🎄, certes Noël est derrière nous mais je ne peux résister aux effluves de ces doux souvenirs. Un câlin dans une tasse comme beaucoup aiment appeler ces infusions. La période des fêtes bien que révolue, la neige pointe à peine le bout de son nez et les flocons ne cessent de m’inspirer. ❄️ Vous ne m’en voudrez donc pas trop pour cet écart 😊 ! « Vive les fêtes » est un thé de la collection du Palais des Thés : http://www.palaisdesthes.com/fr/. Promesse tenue, il nous ramène en enfance avec son odeur prononcée de frangipane. Sa saveur épicée nous rappelle l’odeur de cannelle qui flotte dans la maison les soirs d’hiver. Ce thé vert pour le moins originale parfumera chacun de vos délicieux souvenirs grâce au mélange qui l’accompagne: composé de cannelle, de noix de coco, de riz soufflé, d’amandes et de feuilles de mûrier, il éveillera vos souvenirs gourmands. Très agréable à tout moment de la jounée mais particulièrement près du feux à bouquiner des histoires de vent glacé. Je l’accompagne d’un miel artisanal de ma région, meilleur pour l’environnement et excellent pour préserver nos petites abeilles. 🐝 Le mélange se marie à merveille! De plus, le thé vert est une plante aux nombreuses vertus médicinal.🍃 Ce thé doux n’attend que vos papilles pour faire ses preuves et vous emmener dans un univers qui ne sera qu’émerveillement et bien-être.

                                                                                                                                                                J.💫

L’Apprenti Épouvanteur

2819548104_1Hello tout le monde ☺️, ma lecture de l’Apprenti Épouvanteur étant terminée vient maintenant le moment de vous en parler! 

  Pour être honnête je n’ai pas accroché directement mais c’est probablement parce que je l’ai commencé à la sortie d’un autre univers. Et au début , c’est toujours fastidieux; il faut s’imaginer les personnages, les décors, se faire une idée de chacun, etc. J’ai donc joué le jeux et après 3 ou 4 chapitres j’étais plongée dedans!  (Les chapitres sont assez cours pour ceux qui aiment faire des pauses régulières c’est vraiment l’idéal).

  L’Apprenti Épouvanteur c’est le premier roman d’une série de 12 livres et un 13ème annoncé pour février 2017. Actuellement je n’ai lu que le premier mais je compte avancer dans la série car l’univers dans lequel nous entrons est vraiment passionnant! Le premier tome est une histoire complète (ça n’est donc pas un problème de lire uniquement le premier 😊). 

  Ce live est rempli d’émotions, beaucoup de stress, des monstres qu’on imagine trop bien et des sorcières qui nous mettent la pétoche! Certains passages sont vraiment effrayant, on se voit carrément à la place du petite Thomas, le héros de l’histoire! La mise en garde de l’auteur sur la quatrième de couverture n’est vraiment pas accessoire! « Attention! Histoire à ne pas lire la nuit… » (naturellement je l’ai lu la nuit 🙄).

  Dès qu’un phénomène étrange se produit, on a peur pour notre héros, on ne veut pas qu’il lui arrive quelque chose! Mais en même temps on attend que ça, car c’est un peu le principe du livre 😉.

  Pour vous faire un résumé rapide et sans spoil, c’est l’histoire de Thomas, le septième fils d’un septième fils, qui va suivre Monsieur Gregory, un Épouvanteur! Dans le but de devenir lui même un Épouvanteur! Nous allons donc suivre l’apprentissage de Thomas aux côtés de son maître et naturellement tout ne va pas se passer comme prévu. Il va devoir faire face aux créatures ténébreuses que ce monde renferme en faisant preuve de courage, de rigueur et d’ingéniosité! 

NOTE PERSONELLE: 7/10
GENRE: Roman Fantasy
AUTEUR: Joseph Delaney
EDITIONS: Bayard Jeunesse
PARUTION: 2004
PAGES: 275

La citation qui m’a marqué:
 » La pluie se mit à tomber. Froide, serrée, elle me cinglait le visage. Mon père l’aurait qualifiée de « pluie qui mouille ». Toutes les pluies mouillent, évidemment. Mais certaines semblent plus déterminées que d’autres à vous tremper comme une soupe. C’était le cas de celle-ci, et je me hâtais vers la demeure de l’Épouvanteur. »

Je vous mets évidemment le résumé présent sur la couverture (mais je trouve qu’il en dit beaucoup) donc à vous de décider si vous voulez le lire ou non 🙂 moi même je ne l’ai lu qu’après avoir lu l’entièreté du livre 🙂 

Résumé couverture intérieure:

« L’Épouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d’être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu’un le fasse. Il faut que quelqu’un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable. » 

Thomas Ward, le septième fils d’un septième fils, devient l’apprenti de l’Épouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire… Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l’horreur commence…

 

J. 💫

La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert

9782877068635fs

Hello tout le monde,
aujourd’hui je vais vous parler d’un livre qui me tient vraiment à coeur, il s’agit de « La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert » de Joël Dicker.

 Ce roman m’a été offert à l’occasion de la Saint-Valentin et je l’ai dévoré cet été. 🙃 C’est une oeuvre époustouflante qui nous tient en haleine du début à la fin. Il mêle drame, amour, suspens, fausses pistes, …

 Ce livre est sans doute le polar contemporain le plus bluffant que j’ai pu lire! Ses près de 700 pages ne doivent pas vous impressionner car ses personnages aussi intrigants qu’attachants vous donneront envie de ne jamais le terminer et  je peux vous l’assurer, vous regretterez d’arriver à la dernière page!

  Je vous laisse avoir votre propre avis en vous ajoutant la quatrième de couverture ci-dessous; si l’un d’entre vous a lu ce roman, qu’il n’hésite pas à laisser un commentaire pour partager son ressenti!

NOTE PERSONELLE: 9/10
GENRE: Roman Policier
AUTEUR: Joël Dicker
EDITIONS: Éditions de Fallois et L’Âge d’Homme
PARUTION: 2012
PAGES: 670

La citation qui m’a marqué:
« Apprenez à aimer vos échecs, Marcus, car ce sont eux qui vous bâtiront. Ce sont vos échecs qui donneront toute leur saveur à vos victoires. »

Quatrième de Couverture:

À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente: il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois.

Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.

Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Sous ses airs de thriller à l’américaine, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert est une réflexion sur l’Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias.